Accueil > Actualités > 6 Mai 1758-6 mai 2018 : 260 ième anniversaire de la naissance de (...)

6 Mai 1758-6 mai 2018 : 260 ième anniversaire de la naissance de Robespierre.

(6 May 1758 - 6 May 2018 : Robespierre’s 260th Birthday)

lundi 30 avril 2018

En français

JPEG - 5.9 ko

« Maximilien Marie Isidore Derobespierre vit le jour vers les deux heures du matin et fut baptisé le jour même dans l’église Sainte-Marie de la Madeleine d’Arras en ce 6 mai 1758. »

Notre concitoyen arrageois, internationalement connu, demeure, plus que jamais, depuis deux siècles et demi au cœur de mémoires de la Révolution.

En ces temps où Révolution rime avec saison, qu’elle peut se conjuguer dans le présent et dans l’avenir pour affirmer le droit à l’existence pour tous, la liberté, la justice sociale et la fraternité, et l’égalité réelle des droits citoyens partout,
l’ARBR invitait à commémorer le 260e anniversaire de la naissance de Robespierre ...

JPEG - 69.4 ko

Nous étions quelques-uns à marquer l’événement en ce bel après-midi ensoleillé à « la Maison de Robespierre ».
Non loin de là il y a deux cent soixante ans naissait celui que ses contemporains ne tardèrent pas à appeler l’Incorruptible.
Après avoir rappelé rapidement l’histoire de ce lieu emblématique et rappelé que l’ARBR avait beaucoup œuvré auprès des municipalités successives pour qu’il devienne un espace muséographique attendu par de nombreux touristes qui veulent mieux connaître le plus célèbre des arrageois, le Président a évoqué l’enfance et l’action de Monsieur Derobespierre l’avocat arrageois, insistant sur l’émergence de sa pensée politique révolutionnaire .

JPEG - 70.8 ko

« L’histoire de Robespierre ne peut séparer celle de l’avocat de celle du révolutionnaire, ajouta-t-il . Aujourd’hui, les mots révolution, république, égalité des droits sont bien souvent détournés de leur sens et utilisés comme des produits de marketing afin d’en nier toute la fécondité. Disons le tout net, la République que revendiquent les Amis de Robespierre n’est ni celle des banquiers , ni celle qui exclut et refuse ceux qui lui demandent asile et cherchent en son sein un peu de sécurité. Elle n’est pas non plus celle qui oppose les citoyens entre eux et favorise ceux qui ne voient dans la liberté que celle de s’enrichir sur le dos des plus démunis. Elle est celle de la solidarité, de la fraternité, et d’une certaine idée du bonheur, telle que l’avaient imaginée Robespierre les conventionnels jacobins qui avaient commencé de la faire vivre à partir du 22 septembre 1792 jusqu’à son assassinat, lors du coup d’Etat du 10 thermidor. Aujourd’hui, la relecture de la déclaration des droits et de l’Acte constitutionnel de 1793 est plus que jamais d’actualité. » Les principaux articles, en ligne sur le site furent ainsi présentés et plus particulièrement cette formule de Robespierre :
Article 2 de sa proposition de déclaration des droits de l’homme : Les principaux droits de l’homme sont ceux de pourvoir à la conservation de l’existence et de la liberté.
Enfin, il rappela à l’assemblée la prochaine parution en DVD du film " Sur les pas de Robespierre . Il en rappela les différents tableaux et le scénario original de ce documentaire réalisé par une jeune équipe grâce à la souscription et à l’engagement bénévole de ceux qui le réalisèrent.

JPEG - 110.7 ko

Et comme à l’accoutumée des habitudes des Rosati, dont Robespierre fut le secrétaire, cette aimable assemblée qui nous permit d’accueillir une amie britannique se termina par le verre de l’amitié.

La presse(1) nous trouva bien peu nombreux, certes, mais chacun trouva cette petite manifestation bien sympathique . On en est même à penser qu’il faudra renouveler l’an prochain ; pourquoi pas en poursuivant cet hommage par une promenade dans les rues d’Arras, sur les pas de Robespierre.

(1) La Voix du Nord du lundi 7 mai 2018.

Un anniversaire discret
Hier, c’était le 260 e anniversaire de la naissance de l’« Incorruptible » (le 6 mai 1758) dans la cité atrébate. Il n’y a pas eu de commémoration en grande pompe pour ce personnage historique décrié, mais l’association des amis de Robespierre a tout même marqué le coup en s’invitant dans sa dernière demeure arrageoise, à deux pas du théâtre. Une quinzaine de personnes à peine a répondu à l’appel.

++++In English

JPEG - 5.9 ko

"Maximilian Marie Isidore Derobespierre was born around two in the morning and baptised the same day in the Church of Saint Mary Magdalene in Arras on this 6 May 1758."

Our fellow citizen of Arras, internationally renowned, remains more than ever, after two and a half centuries, at the heart of the Revolution’s memory.

In these times when Revolution goes with the season, that it can join in the present and in the future to affirm the right to existence for all, freedom, social justice and fraternity, and the real equality of citizens’ rights everywhere,
ARBR called for a commemoration of Robespierre’s 260th birthday..

JPEG - 69.4 ko

A few of us marked the event on a beautiful sunny afternoon at "Robespierre’s House".
Not far from there, two hundred and sixty years ago, was born the man his contemporaries soon called “the Incorruptible”.
After briefly recalling the history of this iconic place and recalling that ARBR had worked hard with successive town councils to ensure it became the museum space expected by many tourists who wanted to get better acquainted with Arras’ most famous inhabitant, the President evoked the childhood and career of M Derobespierre, the Arras advocate, emphasising the awakening of his revolutionary political thinking.

JPEG - 70.8 ko

"Robespierre’s story cannot separate that of the advocate from that of the revolutionary," he added. "Today, the words revolution, republic and equal rights are very often turned from their meaning and used like marketing products, to deny all their fruitfulness. Let’s face it, the Republic demanded by the Friends of Robespierre is not that of the bankers, nor that which excludes and refuses asylum-seekers searching for a little security within it. Nor is it the one that pits citizens against each other and favours those who see in freedom only the freedom to enrich themselves on the backs of the poorest. It is that of solidarity, fraternity, and a particular idea of happiness, such as imagined by Robespierre and the Jacobin Conventionnels, who had begun to bring it to life from 22 September 1792 until its murder during the coup d’état of 10 Thermidor. Today, re-reading the Declaration of Rights and the Constitution of 1793 is more timely than ever." The main articles, online on the site were thus presented and more particularly this formulation by Robespierre :
Article 2 of his proposal for a declaration of human rights : The principal human rights are those that provide for the preservation of life and liberty.
Finally, he reminded the assembly of the upcoming DVD release of the film In Robespierre’s Footsteps. He recalled the various scenes and the original script of this documentary, produced by a young team, with thanks to the contribution and voluntary commitment of those who made it.

JPEG - 110.7 ko

And in accordance with the customs of Rosati, of whom Robespierre was the secretary, this friendly gathering, which allowed us to welcome a new British friend, ended with a glass of friendship.

The press1 found us very few in number, certainly, but everyone found this little gathering very agreeable. It is even thought that it must be repeated next year ; why not by continuing the homage by a walk through the streets of Arras, in Robespierre’s footsteps.

1) La Voix du Nord, Monday 7 May 2018.

A low-key birthday
Yesterday was the 260th anniversary of the birth of the "Incorruptible" (6 May 1758) in the city of the Atrebates. There was no great pomp and ceremony for this maligned historical figure, but the society of The Friends of Robespierre did mark the occasion by visiting his last residence in Arras, a couple of paces from the theatre. Only about 15 people attended.