Accueil > Actualités > « Danton » sur ARTE en hommage à Wajda. Lettre de l’ARBR au directeur des (...)

« Danton » sur ARTE en hommage à Wajda. Lettre de l’ARBR au directeur des programmes.

jeudi 20 octobre 2016

Alcide CARTON
Président de l’ARBR les Amis de Robespierre

À
Chaîne ARTE
Monsieur le Directeur des programmes,

Ce mercredi soir, 19 octobre, en hommage au cinéaste A. Wajda, vous avez fait le choix de sortir les bobines de l’un de ses plus mauvais films, du moins celui que la critique honnête n’a pas encensée à cause du parti pris de l’auteur et de l’amalgame grossier que celui-ci y établissait entre le régime communiste de son pays et le déroulement de la révolution française.
Certes, la droite française et une partie de la gauche libérale se sont réjouies à la sortie de celui-ci en 1983. C’était alors l’occasion de « démontrer » que toute idée révolutionnaire ne pouvait déboucher que sur le goulag et l’on vit quelques années plus tard, pour le bicentenaire, des historiens bien en cour prendre, sans recul, l’idéologie libérale de Mme Thatcher du « no alternative » et proclamer la « fin de l’histoire.

Il y a dans l’œuvre immense du cinéaste polonais bien d’autres films qui auraient mieux illustré ce qu’il a apporté au cinéma de son pays. « L’homme de fer » et « l’homme de marbre » caractérisent bien mieux à mon sens le cinéaste qu’il fut, surtout dans son rapport à l’idéologie communiste. .

Permettez-moi alors de vous faire part de ma plus vive indignation et de contester votre choix.

Je ne puis que m’en étonner sauf à penser que vous en seriez resté à une historiographie de la « Légende Noire » attachée à l’Incorruptible et aux révolutionnaires qui a fait son temps et qu’aucun historien sérieux ne défend plus. Et je m’en étonne d’autant plus que votre chaîne cherche à offrir à ses spectateurs une politique d’ouverture culturelle critique.

Je me référerai simplement aux trois derniers ouvrages parus, l’un sous la signature d’Hervé Leuwers « Robespierre biographie »,(Editions Fayard), un autre de Timothy Tackett, The Coming of the Terror in the French Revolution, (Harvard Editions) et celui de Jean-Clément Martin (éditions Perrin) : « Robespierre la fabrication d’un monstre ».

Le moins que l’on puisse dire du film de Wajda c’est qu’il participe à cette fabrication, car au-delà de l’amalgame dans lequel il nous demande de reconnaître Walesa en Danton et Jaruzelski en Robespierre, le cinéaste reprend à son compte les contre-vérités historiques inventées par les thermidoriens et véhiculées depuis deux siècles. Cela, désormais frise parfois le ridicule. Nous ne sommes plus en 1983. Et la liste est trop longue pour que je la reprenne ici.

Je soulignerai simplement que Robespierre était bien plus proche du peuple que ne l’était Danton. Cela est désormais démontré de manière incontestable. David ne dressa jamais son portrait et l’Incorruptible ne put regarder la charrette conduisant Danton à la guillotine passer sous ses fenêtres. Elles donnaient sur cour. Je passe sur ce qu’il fait dire à Danton lui-même et sur l’image tellement anachronique qu’il nous offre de Saint-Just.

En faisant le choix de dépoussiérer ce « Danton » vous contribuez à votre manière à ce que dénonce si bien Jean-Clément Martin. Dans ce cas, la recherche à tout prix de l’audimat finit même par paraître intellectuellement pitoyable. Mais votre manœuvre n’y pourra rien. Comme le disait Eluard, « la vérité finira toujours par frayer son chemin ».

Alcide Carton,
Président de l’ARBR

Quelques pages critiques

Une critique argumentée de ce film à lire ICI

Celle de Télérama en 1982 ICI

Plus complet : ICI :

Après tout cela. Michel Vovelle : Pourquoi suis-je robespierriste ? .C’est ICI

Et pour évoquer Saint-Just :ICI

Références bibliographiques :
Marc Belissa et Yannick Bosc, Robespierre. La fabrication d’un mythe. Paris, Ellipses, 2013, 572 p., ISBN 978-2-7298-8369-
Hervé Leuwers, Robespierre, Paris, Fayard, 2014, 458 p., ISBN 978-2-213-67156 -
Jean-Clément MARTIN, Robespierre la fabrication d’un monstre. Paris, Perrin éditions
ISBN : 9782262042554 -
Michel Biard, Hervé Leuwers, Danton, le mythe et l’Histoire, Paris, A. Colin éditions, ISBN 978-2-200-61413-3 -
Timothy Tackett, The Coming of the Terror in the French Revolution, Harvard
Micah Alpaugh, Non-Violence and the French Revolution : Political Demonstrations in Paris, 1787-1795, Cambridge


La réponse d’ARTE


"Monsieur,
Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à notre chaîne.

Nous avons transmis vos critiques au sujet de la programmation du film « Danton » à la Direction des Programmes ainsi qu’à la rédaction concernée qui en ont pris bonne note et vous en remercient.

Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire et vous souhaitons d’agréables moments en notre compagnie.

Vous souhaitez recevoir un e-mail chaque vendredi pour connaître les programmes incontournables et les événements de la chaîne : c’est notre newsletter. Inscrivez-vous ! arte.tv/newsletter

Cordialement,
Anne LONSDORFER

PNG - 141.7 ko
Capture d’écran du courriel