Accueil > Pour le musée > La Maison de Robespierre : Communiqué de presse.

La Maison de Robespierre : Communiqué de presse.

Et composition du comité

mardi 21 mars 2017

Installation du Comité scientifique pour la définition d’un projet historique, historiographique et muséographique de la Maison de Robespierre.

En francais

JPEG - 265.3 ko
Plaque offerte par la SER en 1923

Communiqué de presse.

Objet : Installation du Comité scientifique pour la définition d’un projet historique, historiographique et muséographique de la Maison de Robespierre. [1]

Depuis trente ans, l’ARBR milite pour que la municipalité d’Arras accorde au plus célèbre de nos révolutionnaires, la place historique qui lui est due dans sa ville natale. Le fait le plus marquant de notre action aura été le succès rencontré par une pétition internet réclamant que la Maison qu’il habita avec sa sœur pendant deux ans soit consacrée à cela. Lancée en 2012, elle a recueilli plus de 6 000 signatures provenant du monde entier. (49 pays).

Sans chercher à refaire l’histoire, il aura fallu l’opiniâtreté de la toute jeune ARBR, lors de la célébration du bicentenaire et la détermination de Gérard Barbier, alors élu chargé de ce dossier pour que la municipalité d’alors se rende acquéreur de cette maison, mais pour aussitôt en détourner le projet et en céder la location aux Compagnons du devoir contre rénovation.

Nous nous réjouissons, aujourd’hui que le Maire d’Arras ait obtenu la quasi-unanimité de son Conseil pour que la gestion de cette maison soit confiée à l’Office de Tourisme et qu’un Conseil scientifique d’experts, en dehors de toute polémique, en définisse le projet historique, historiographique et muséographique.

C’est une revendication de l’ARBR.

Nous aurions apprécié y être associés dès le départ, d’autant que nous avons fait, en ce sens, des propositions concrètes d’animation.

Dans un courrier qu’il nous a adressé, le Maire nous a assuré que nous y serions associés le moment venu. Gérard Barbier nous a confirmé qu’il en serait ainsi.

Ce que nous souhaitons c’est que ce lieu ne soit consacré qu’à la période révolutionnaire et à Robespierre, car dans la maison modeste qu’il occupa on ne comprendrait pas bien que puissent y cohabiter d’autres « enfants d’Arras », tout aussi honorables, mais dont la dimension historique n’a rien à voir avec ce lieu emblématique. Les touristes ne le comprendraient pas.

Nous connaissons le sérieux de Gérard Barbier, président de l’université pour tous aujourd’hui, qui a œuvré, en tant qu’élu, au moment de du bicentenaire, au succès du colloque « de la nation artésienne à la République » présidé par Jean-Pierre Jessenne et nous faisons confiance au collège d’experts qu’il a rassemblés et que nous espérons rejoindre rapidement, pour construire un projet historique et muséographique ambitieux à la hauteur de ce que représente Robespierre.

Je l’ai écrit au Maire . Nous souhaitons pleinement jouer notre rôle dans ce projet. Je cite : 

« Pour ce qui nous préoccupe nous ne prétendons à rien de plus que de servir votre ambition culturelle pour la ville en (et je cite votre projet) « présentant les enfants d’Arras aux habitants, aux jeunes, et aux visiteurs à partir des lieux symboliques de leur présence. » Il s’agit d’éclairer les citoyens sur ce que fut avant et pendant la Révolution la vie et l’œuvre de Robespierre ; mais cela n’a de sens historique que si cette ambition s’inscrit dans une méthodologie rigoureuse, élevée contre les préjugés de toutes sortes et du manichéisme qui en découle. »

Nous sommes donc disponibles.

Cela dit, nous souhaitons également que puisse se développer, à côté de cet espace à construire, un centre de recherche et de documentation. Nous mettons notre fonds à disposition du public. Monsieur le Maire, dans un courrier auquel j’ai déjà fait référence, y est favorable dans le cadre de la mutualisation des bibliothèques.

La recherche universitaire, aujourd’hui, présente un tout autre visage de Robespierre et de la période révolutionnaire que celle en cours dans le grand public. La municipalité semble en avoir tenu compte. Une étape est franchie. Arras peut être en pointe dans ce domaine. C’est ce à quoi nous voulons contribuer.

Alcide Carton , Président

Le comité scientifique a été installé ce jeudi 11 février. [2]

Composition du Comité scientifique

Lors du Conseil Municipal du 12 décembre dernier, M. le Maire a sollicité M. Gérard BARBIER, Président de l’Université pour Tous, afin de constituer, de présider et d’animer un comité scientifique chargé de définir le projet historique, historiographique et muséographique de la Maison Robespierre.

Ce comité scientifique est composé de :

  • M. Gérard BARBIER – Président
  • Mme Martine AUBRY, Ingénieur de Recherches – Lille 3
  • Mme Catherine DHERENT, Archiviste paléographe, Conservateur Général du Patrimoine
  • M. Charles GIRY-DELOISON, Professeur en histoire moderne – Artois
  • M. Jean-Pierre JESSENNE, Professeur émérite en histoire moderne - Lille 3
  • M. Hervé LEUWERS, Professeur à l’université Lille 3 et directeur des Annales historiques de la Révolution française
  • M. Guillaume MAZEAU, Maître de Conférence – Paris I Sorbonne, Chercheur associé à l’IHTP (Institut d’Histoire du Temps Présent)
  • M. Alain NOLIBOS,
  • M. Bernard SENECA,
    Le secrétariat de ce comité sera assuré par M. Laurent WIART et la direction du Patrimoine de la ville d’Arras.

Voir le compte-rendu de presse de la Voix-du-Nord dans son édition du 13 février : Cliquer ici

In English

JPEG - 265.3 ko
Plaque offerte par la SER en 1923

Establishment of the Scientific Committee for defining a historical, historiographical and museographic project for Robespierre’s House.

Press release

Aim : Establishment of a Scientific Committee for the definition of a historical, historiographical and museographical project for Robespierre’s House.1

For thirty years, ARBR has been campaigning for Arras Council to accord the most famous of our revolutionaries the historical place owed to him in his hometown. The most striking deed in our action was the success of an internet petition asking that the house where he lived with his sister for two years be devoted to this. Launched in 2012, this has collected more than 6,000 signatures from around the world. (49 countries).

Without looking to repeat the story, it took the determination of the very young ARBR during the bicentenary celebrations and the resolve of Gérard Barbier, then charged with this project, to make the council of the time acquire this house, only for it to immediately divert the project from it and cede the lease to the Journeyman Companions for restoration.

Today, we are delighted that the Mayor of Arras has obtained the near-unanimity of his Council for the management of the house to be entrusted to the Tourist Office, and for a Scientific Council of experts, without polemic, to define the historical, historiographical and museographic project.

This is a vindication of ARBR.

We would have appreciated being involved from the outset, especially since we have made concrete proposals to bring it to life, in this respect.

In a message addressed to us, the Mayor assured us that we would be involved when the time came. Gérard Barbier has confirmed this to us.

What we hope is that this place will be dedicated only to the revolutionary period and to Robespierre, because in the modest house where he lived, one can’t really see how other « Children of Arras », just as worthy of honour but historically nothing to do with this iconic place, could share it. It would not make sense to tourists.

We know the seriousness of Gérard Barbier, today President of the University for All, who worked, as an elected official, at the time of the Bicentenary, for the success of the conference From the Nation of Artois to the Republic, chaired by Jean-Pierre Jessenne, and we trust the panel of experts he has collected, and which we hope very soon to join, to build an ambitious historical and museum project up to the standard of what Robespierre represents.

I have written to the Mayor, that we want to play our full part in this project. I quote :
"For what concerns us, we claim nothing more than to serve your cultural ambitions for the city by (and I quote your project) ’introducing the Children of Arras to its inhabitants, to the young and to visitors, starting from the places symbolic of their presence.’ It’s a matter of enlightening citizens on what Robespierre’s life and work was before and during the Revolution ; but it only makes sense historically if this ambition is based on a rigorous methodology, opposed to every sort of prejudice and the dualistic thinking that results from it.”

So we are available.

That said, we also hope that, alongside this space to be constructed, a research and documentation centre can be developed. We will make our archive available to the public. The Mayor, in a letter to which I have already referred, is in favour of this in the context of the pooling of libraries.

Academic research today presents a completely different face of Robespierre and the revolutionary period to that current among the general public. The council seems to have taken this into account. A step has been taken. Arras can be at the forefront in this field. It is to this that we wish to contribute.

Alcide Carton, Chairman

The scientific committee was set up on Thursday 11 February. 2

Composition of the Scientific Committee

During the Municipal Council of 12 December, the Mayor asked M Gérard BARBIER, President of the University for All, to constitute, chair and animate a scientific committee in charge of defining the historical, historiographic and museographic project of the Robespierre House.

This scientific committee comprises :

  • M. Gérard BARBIER – Président
  • Mme Martine AUBRY, Ingénieur de Recherches – Lille 3
  • Mme Catherine DHERENT, Archiviste paléographe, Conservateur Général du Patrimoine
  • M. Charles GIRY-DELOISON, Professeur en histoire moderne – Artois
  • M. Jean-Pierre JESSENNE, Professeur émérite en histoire moderne - Lille 3
  • M. Hervé LEUWERS, Professeur à l’université Lille 3 et directeur des Annales historiques de la Révolution française
  • M. Guillaume MAZEAU, Maître de Conférence – Paris I Sorbonne, Chercheur associé à l’IHTP (Institut d’Histoire du Temps Présent)
  • M. Alain NOLIBOS,
  • M. Bernard SENECA,
    The secretariat of this committee will be provided by M Laurent WIART and the Heritage Department of Arras.

See the press report of the Voix-du-Nord, 13 February 2017.

Footnotes
1) Press invitation dated 02-02-2017. Arras Town Hall : Presentation of the scientific committee of Robespierre’s House on 11 02-2017
2) This committee should have made its proposals by next 6 May.


[1Référence : Invitation à la presse du 02-02-2017. Mairie d’Arras : Présentation du comité scientifique de la Maison Robespierre le 11 02-2017

[2Ce comité devra faire ses propositions pour le 6 mai prochain