menu

Accueil > Actualités > Le décès d’un robespierriste sincère : Georges HAGE

Le décès d’un robespierriste sincère : Georges HAGE

Notre ami Georges Hage, député honoraire du Nord et ami de Robespierre nous a quittés le 21 janvier dernier

vendredi 6 février 2015

Les amis de Robespierre en deuil :

Le 21 janvier nous avons appris avec tristesse le décès à l’âge de 93 ans de notre ami Georges HAGE, député du Nord durant 34 années jusqu’en 2007, alors devenu le doyen de l’Assemblée nationale . Membre fidèle des Amis de Robespierre, nous l’avions rencontré la dernière fois à Arras il y a peu de temps où malgré son grand âge il était venu de Douai assister à une de nos conférences sur Jean Jacques Rousseau.

Notre ami, Georges HAGE, membre de l’ARBR depuis la création de l’association, ancien élu communiste du Douaisis, qui fut vice-président de l’Assemblée entre 1988 et 1995, est décédé mercredi 21 janvier, à l’âge de quatre-vingt-treize ans.

Robespierriste convaincu, Geo (Jo) comme le surnommaient ses nombreux amis s’en est allé le jour anniversaire même où les révolutionnaires régicides dont il était un fidèle et ardent défenseur, envoyaient Louis VVI à la guillotine. Ironie du sort, que son humour n’aurait pas manqué de marquer d’un trait dont il était coutumier et que ses amis appréciaient.

Fidèle à ses inébranlables convictions révolutionnaires qu’il ne se cachait pas, « Geo » Hage était aussi un grand internationaliste, revendiquant son amitié pour les peuples du monde – avec un attachement particulier à celui de Cuba.
Fils de coiffeur né à Douai en 1921, où il a vécu toute sa vie, passionné de handball et orateur amoureux de la langue française, qu’il défendait ardemment, Georges Hage a très tôt eu le goût de la culture du corps comme de celle de l’esprit, qu’il conjugua à l’École Normale Supérieure d’Éducation Physique, dont il devint par la suite l’un des professeurs.

C’est là qu’il a rencontré l’action syndicale au SNEP, le syndicat des professeurs d’éducation physique, avant d’adhérer au PCF, dont il devint l’un des responsables de la Fédération du Nord à partir de 1963.

Conseiller général de 1970 à 1982, conseiller municipal de Douai de 1971 à 1995, Georges Hage avait été désigné, en 1973, pour reprendre le flambeau d’Arthur Ramette, député du Douaisis dont le siège est détenu par un communiste depuis 1932. Il sera par la suite constamment réélu, jusqu’en 2007 .

Fait chevalier de la Légion d’honneur en 2009, «  Geo  » Hage a, durant ses huit mandats de député, laissé son empreinte au travers de nombreux textes ou propositions de loi, notamment contre le harcèlement moral au travail ou pour la protection de la santé des salariés. En 2006, c’est encore lui qui défendit – sans succès – l’amnistie pour les manifestants anti-CPE.

L’ARBR -les Amis de Robespierre- est en deuil d’un ami sincère ; elle présente à son épouse Odile et son fils Julien, à la famille et à ses proches ses condoléances attristées.

Le Président,