Accueil > Nos outils pédagogiques > Documents pédagogiques généraux > Quiz « Révolution française »

Quiz « Révolution française »

Pour les « Quinze ans de l’Office culturel » l’ARBR offre aux visiteurs son QUIZ révolutionnaire.

jeudi 17 septembre 2015, par Yves ADAM

Pour fêter dignement les quinze ans de l’Office culturel d’Arras qui accueille la société des Amis de Robespierre, celle-ci propose un QUIZ destiné à tester vos connaissances historiques à propos de la révolution française : rien à gagner que le plaisir de se colleter aux 38 questions et peut-être aussi se dire qu’il faudra plus souvent consulter ce site.

LES QUESTIONS

Les 38 questions du QUIZ « Révolution Française »




Essayez d’y répondre en toute sincérité, puis consultez les réponses et vérifiez ainsi vos connaissances sur cette période clé de notre histoire.

  • 1* Qui a lu le texte du serment du jeu de paume le 20 juin 1789 ?
    Mirabeau, Bailly ou Robespierre ?
  • 2* Dans quel ordre les 3 assemblées de députés ont-elles été élues entre 1789 et 1794 ? 
    Convention, constituante, législative ?
  • 3* Combien de prisonniers ont été trouvés à la Bastille le 14 juillet 1789 ?
    7, 64 ou 189 ?
  • 4* Que s’est-il passé dans la nuit du 4 août 1789 ?
    la naissance de la Marseillaise ?L’abolition des privilèges de l’ancien Régime, la prise des Tuileries par les Sans-culottes ?
  • 5* -5-6 octobre 1789, le roi est ramené de force de Versailles à Paris :
    Après le vote de l’Assemblée, par un cortège de femmes qui partent de Paris, ou sur l’initiative de La Fayette ?
  • 6* Le 2 novembre 1789, les biens du clergé, dont le domaine foncier est estimé à 2 milliards de livres, sont confisqués et mis à la disposition de la nation. Qui en a fait la proposition le 10 octobre ?
    Danton, le peintre Louis David, ou Talleyrand l’évêque d’Autun ?
  • 7* Le 25 janvier 1790, Robespierre termine son discours à l’Assemblée sous les injures et les huées. De quoi s’agissait-il ?
    De proposer le suffrage universel, d’humaniser la peine de mort par la guillotine ou d’abolir le droit de véto du roi ?
  • 8* Décision du 12 juillet 1790 : qui seront désormais élus par l’ensemble des citoyens actifs ?
    Les curés et évêques, les avocats ou les ministres ?
  • 9* Le 30 mai 1791, un député plaide l’abolition de la peine de mort dans l’indifférence de l’Assemblée. De qui s’agit-il ?
    Danton, Camille Desmoulins ou Robespierre ?
  • 10* 21 juin 1791 : le roi et sa famille s’enfuient pour l’étranger et sont arrêtés à Varennes, près de Verdun. L’Assemblée se divise alors sur le sujet, Robespierre affirme quant-à lui son désir d’instaurer une véritable démocratie. Quelle décision prend finalement l’Assemblée Constituante ?
    L’instauration de la République, la mise hors de cause du roi victime d’un enlèvement ou l’exécution du roi ?
  • 11* -11 juillet 1791, quel est le premier philosophe des Lumières à entrer au Panthéon ?
    Voltaire, Rousseau ou Diderot ?
  • 12* 20 avril 1792 : à l’exception de Robespierre et de quelques députés, l’Assemblée Législative accepte la proposition du roi de déclarer la guerre. A quel pays ?
    L’Angleterre, la Prusse ou l’Autriche ?
  • 13* Le 25 avril 1792, la guillotine tranche sa première tête, celle de Jacques Pelletier, bandit de grand chemin. Où a lieu l’exécution ?
    Sur la place de la Révolution (place de la concorde actuelle), sur la place de Grève (face à la cathédrale de Paris)ou sur la place de la Bastille ?
  • 14* Quel évènement provoque la déchéance du roi et met fin à la monarchie capétienne ?
    La prise de la Bastille du 14 juillet 1789, la fuite du roi et de sa famille le 21 juin 1791, ou la prise des Tuileries par les sans-culottes le 10 août 1792 ?
  • 15* Le 7 octobre 1792, l’armée autrichienne lève le siège de Lille grâce à la détermination des Lillois. L’un d’eux, le barbier Maës, s’est fait remarquer par sa bravoure :
    En se rendant dans le camp des assiégeants pour ramener un officier dans les murs de Lille, en se servant d’un éclat d’obus comme d’un plat à barbe pour raser 14 citoyens sous le feu de l’ennemi ou en se portant à la tête d’une dizaine de citoyens pour poursuivre les Autrichiens ?
  • 16* Le 20 novembre 1792, « l’armoire de fer » que le roi avait fait construire aux Tuileries, a révélé ses secrets, compromettant gravement un héros des premiers instants de la Révolution. De qui s’agit-il ?
    Mirabeau, La Fayette ou Bailly le 1er maire de Paris ?
  • 17* Pendant la nuit du 17 janvier 1793, les 721 députés de la Convention se prononcent sur la condamnation du roi. La peine de mort est votée :
    A la quasi-unanimité, avec 80% des voix, ou avec 54% des voix ?
  • 18* A quelle date Louis XVI fut-il guillotiné ?
    Le 14 juillet 1790 , le 21 janvier 1793 ou le 27 mai 1797 ?
  • 19* En 10 ans, la presse sous la Révolution française a connu une expansion sans précédent, passant de quelques publications à environ 1350 journaux. Donnez à chaque publication le nom de son « rédacteur en chef » :
    — L’Ami du peuple :
    — Révolutions de France et de Brabant :
    — Le Père Duchesne :
    — Défenseur de la Constitution :
    -(Marat, Camille Desmoulins, Maximilien Robespierre Hébert ?)
  • 20* Une seule de ces décisions n’a pas été prise pendant la période révolutionnaire. Laquelle ?
    L’adoption du système décimal , le divorce par consentement mutuel , l’abolition de l’esclavage , le droit de grève, la laïcisation de l’État-Civil, la création de l’École Polytechnique ?
  • 21* D’octobre 1791 à septembre 1792, Robespierre était député de quelle Assemblée :
    La Constituante, la Législative ou la Convention ?
  • 22* Quelle est la date de naissance de la 1re République ?
    Le 14 juillet 1789, le 22 septembre 1792 , ou le 28 juillet 1794 ?
  • 23* Qui était roi au début de la Révolution ?
    Louis XIV, Louis XVI ou Louis XVIII ?
  • 24* Octobre 1789 : le roi est ramené de Versailles à Paris. Où résidera-t-il ?
    Aux Tuileries, à la Conciergerie ou au Louvre ?
  • 25* Au Comité de Salut Public, quel membre s’occupait des questions militaires et fut surnommé ’l’organisateur de la victoire’ ?
    Robespierre, Saint-Just ou Carnot ?
  • 26* Quel était le métier de Robespierre ?
    Avocat, négociant ou vicaire ?
  • 27* Les citoyens se réunissaient dans des clubs pour y discuter des affaires publiques et politiques. A quel club Robespierre était-il inscrit ?
    Au club des Cordeliers, des Feuillants ou des Jacobins ? 
  • 28* Pouvez-vous compléter cette formule de l’article premier de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (26 août 1789) ?
    — 
  • 29* Septembre 1792 : l’ennemi marche sur la capitale. Qui s’écrit à la tribune de l’Assemblée « il nous faut de l’audace, toujours de l’audace, encore de l’audace, et la France est sauvée ! »
    Saint-Just, Danton ou Robespierre ?
  • 30* Qui est l’auteure des Droits de la Femme et de la Citoyenne ?
    Olympe de Gouges, Manon Roland ou Théroigne de Méricourt ?
  • 31* -1792 : Rouget de Lisle écrit les premières strophes de la Marseillaise. Dans quelle ville ?
    Paris, Strasbourg ou Marseille ?
  • 32* Il a écrit « il pleut , il pleut bergère », mais aussi le calendrier révolutionnaire. De qui s’agit-il ?

Rouget de Lisle, André Chénier ou Fabre d’Eglantine ?

  • 33* La Convention l’abolit le 4 février 1794, Napoléon 1erle rétablit en 1802, et la loi Schoelcher l’abolit définitivement en 1848. De quoi s’agit-il ?
    Le supplice, le duel ou l’esclavage ?
  • 34* Le 10 thermidor de l’An II, Robespierre est entouré de 21 de ses amis dont Saint-Just, son frère Augustin, Dumas président du Tribunal Révolutionnaire, Hanriot commandant de la Garde Nationale, ou son ami Couthon.
    Où se rendent-ils ?
  • 35* L’un de ces députés ne représente pas le Pas-de-Calais à la Convention Nationale :
    Lazare Carnot , Maximilien Robespierre, Pierre Daunou ?
  • 36* Le calendrier révolutionnaire entre en vigueur le 15 vendémiaire an II (6octobre 1793), mais débute le 1er vendémiaire an I (22 septembre (1792), jour de proclamation de la République. À quels évènements renvoient les dates ci-dessous ?
    —Le 2 pluviose de l’An I : (23 janvier 1793)
    — Le 25 messidor de l’An I : (13 juillet 1793)
    — Le 16 pluviose de l’An II :(4 février 1794)
    — Le 10 thermidor de l’An II : (28 juillet 1794)
  • 37* La fête nationale (14 juillet) célèbre quel événement de la période révolutionnaire ?
    La prise de la Bastille , la Fête de la Fédération ou l’avènement de la République (22 septembre 1792) ?
  • 38* Trois victoires françaises importantes ont marqué la guerre contre les coalisés européens. Quelles sont-elles ?
    — Le 20 septembre 1792 : contre les Prussiens :
    — Le 6 novembre 1792 : contre les Autrichiens :
    — Le 26 juin 1794 : contre les coalisés européens :
Ce QUIZ a été réalisé par Yves Adam, le secrétaire de l’ARBR.

Vous pouvez imprimer ce QUIZ au format PDF ci-dessous.

LES RÉPONSES

Les 38 réponses du QUIZ « Révolution Française »



Les « bonnes » réponses sont écrites en rouge, les commentaires en vert.
Vous pouvez,comme les questions, les imprimer au format PDF.

1. Qui a lu le texte du serment du jeu de paume le 20 juin 1789 ?
Mirabeau, Bailly ou Robespierre ?
Le roi ayant fait fermer la salle où se réunissaient les députés, ceux se réunissent dans une salle de sport toute proche et jurent de ne pas se séparer avant d’avoir doté la France d’une Constitution.

2. Dans quel ordre les 3 assemblées de députés ont-elles été élues entre 1789 et 1794 ?  
1 la Constituante (1789-1791) 2 la Législative (1791-1792) 3 la Convention (1794-1795)

3. Combien de prisonniers ont été trouvés à la Bastille le 14 juillet 1789 ?
7, 64 ou 189 ?

4. Que s’est-il passé dans la nuit du 4 août 1789 ?
L’abolition des privilèges de l’ancien Régime, la prise des Tuileries par les Sans-culottes ou la naissance de la Marseillaise ?

5. 5-6 octobre 1789, le roi est ramené de force de Versailles à Paris :
Après le vote de l’Assemblée, par un cortège de femmes qui partent de Paris, ou sur l’initiative de La Fayette ?

6. Le 2 novembre 1789, les biens du clergé, dont le domaine foncier est estimé à 2 milliards de livres, sont confisqués et mis à la disposition de la nation. Qui en a fait la proposition le 10 octobre ?
Danton, le peintre Louis David, ou Talleyrand l’évêque d’Autun ?

7. Le 25 janvier 1790, Robespierre termine son discours à l’Assemblée sous les injures et les huées. De quoi s’agissait-il ?
De proposer le suffrage universel, d’humaniser la peine de mort par la guillotine ou d’abolir le droit de véto du roi ? (Robespierre s’oppose ainsi au Décret du « marc d’argent » qui réserve le droit de vote aux plus riches)

8. Décision du 12 juillet 1790 : qui seront désormais élus par l’ensemble des citoyens actifs ?
Les curés et évêques, les avocats ou les ministres ? (l’Assemblée adopte « la constitution civile du clergé » : les biens de l’Eglise sont mis à la disposition de la Nation et les ecclésiastiques deviennent ainsi « fonctionnaires »)

9. Le 30 mai 1791, un député plaide l’abolition de la peine de mort dans l’indifférence de l’Assemblée. De qui s’agit-il ?
Danton, Camille Desmoulins ou Robespierre ? (C’est une prise de position de Robespierre trop peu connue : il dénonce cette « routine barbare » qui ne respecte pas la dignité humaine)

10. 21 juin 1791 : le roi et sa famille s’enfuient pour l’étranger et sont arrêtés à Varennes, près de Verdun. L’Assemblée se divise alors sur le sujet, Robespierre affirme quant-à lui son désir d’instaurer une véritable démocratie. Quelle décision prend finalement l’Assemblée Constituante ?
L’instauration de la République, la mise hors de cause du roi victime d’un enlèvement ou l’exécution du roi ?
Afin de sauvegarder la monarchie, l’Assemblée défend la thèse de l’enlèvement du roi, puis décrète le 15 juillet l’inviolabilité de la personne royale. Ce ne serait donc qu’après son abdication éventuelle qu’il pourrait être jugé – ça nous rappelle des évènements plus contemporains !!)

11. 11 juillet 1791, quel est le premier philosophe des Lumières à entrer au Panthéon ?
Voltaire, Rousseau (11 oct. 1794) ou Diderot (jamais entré) ?

12. 20 avril 1792 : à l’exception de Robespierre et de quelques députés, l’Assemblée Législative accepte la proposition du roi de déclarer la guerre. A quel pays ?
L’Angleterre, la Prusse ou l’Autriche (la guerre est en fait déclarée au roi de Bohème et de Hongrie) ?

13. Le 25 avril 1792, la guillotine tranche sa première tête, celle de Jacques Pelletier, bandit de grand chemin. Où a lieu l’exécution ?
Sur la place de la Révolution (place de la concorde actuelle), sur la place de Grève (face à la cathédrale de Paris, là où avaient lieu les supplices sous l’Ancien Régime) ou sur la place de la Bastille ?

14. Quel évènement provoque la déchéance du roi et met fin à la monarchie capétienne ?
La prise de la Bastille du 14 juillet 1789, la fuite du roi et de sa famille le 21 juin 1791, ou la prise des Tuileries par les sans-culottes le 10 août 1792 ? (ulcérés par l’indécision de l’Assemblée législative qui hésite à décréter la déchéance du roi, les sections parisiennes prennent d’assaut les Tuileries. Le roi se réfugie à l’Assemblée. La journée comptera 1400 morts dans les deux camps)

15. Le 7 octobre 1792, l’armée autrichienne lève le siège de Lille grâce à la détermination des Lillois. L’un d’eux, le barbier Maës, s’est fait remarquer par sa bravoure :
En se rendant dans le camp des assiégeants pour ramener un officier dans les murs de Lille, en se servant d’un éclat d’obus comme d’un plat à barbe pour raser 14 citoyens sous le feu de l’ennemi (une rue porte son nom à Lille) ou en se portant à la tête d’une dizaine de citoyens pour poursuivre les Autrichiens ?

16. Le 20 novembre 1792, « l’armoire de fer » que le roi avait fait construire aux Tuileries, a révélé ses secrets, compromettant gravement un héros des premiers instants de la Révolution. De qui s’agit-il ?
Mirabeau, La Fayette ou Bailly le 1er maire de Paris ? (décédé en avril 1791, son corps avait été déposé au Panthéon. Les révélations de complicité avec la famille royale contenues dans cette fameuse armoire mettront fin à cet hébergement posthume. Cette affaire précipitera le procès du roi)

17. Pendant la nuit du 17 janvier 1793, les 721 députés de la Convention se prononcent sur la condamnation du roi. La peine de mort est votée :
A la quasi-unanimité, avec 80% des voix, ou avec 54% des voix ?
726 députés étant présents, 387 votent « la mort », 44 « la mort avec sursis », 290 pour d’autres peines, 5 s’abstiennent ou se récusent.

18. A quelle date Louis XVI fut-il guillotiné ?
Le 14 juillet 1790 (fête de la Fédération), le 21 janvier 1793 ou le 27 mai 1797 (Babeuf guillotiné) ?

19. En 10 ans, la presse sous la Révolution française a connu une expansion sans précédent, passant de quelques publications à environ 1350 journaux. Donnez à chaque publication le nom de son « rédacteur en chef » :
L’Ami du peuple  : Marat
Révolutions de France et de Brabant  : Camille Desmoulins
Le Père Duchesne  : Hébert
Défenseur de la Constitution  : Maximilien Robespierre

20. Une seule de ces décisions n’a pas été prise pendant la période révolutionnaire. Laquelle ?
L’adoption du système décimal (1790), le divorce par consentement mutuel (1792), l’abolition de l’esclavage (1794), le droit de grève(1864), la laïcisation de l’État-Civil (1792), la création de l’École Polytechnique (1794) ?
NB : non seulement le droit de grève n’a pas été instauré pendant la révolution, mais la loi Le chapelier (votée en 1791 sous la Constituante) interdit les syndicats et de fait le droit de grève.

21. D’octobre 1791 à septembre 1792, Robespierre était député de quelle Assemblée :
La Constituante, la Législative ou la Convention ?
(aucune, car sur sa propre proposition, l’assemblée constituante a voté le principe que ses députés ne puissent se représenter aux élections de la législature suivante (l’assemblée législative). Il n’a donc pas pu se représenter.

22. Quelle est la date de naissance de la 1re République ?
Le 14 juillet 1789, le 22 septembre 1792 (dès le lendemain de l’installation de la Convention, 3e assemblée de députés de la période révolutionnaire), ou le 28 juillet 1794 ?
23. Qui était roi au début de la Révolution ?
Louis XIV, Louis XVI ou Louis XVIII ?

24. Octobre 1789 : le roi est ramené de Versailles à Paris. Où résidera-t-il ?
Aux Tuileries, à la Conciergerie ou au Louvre ?

25. Au Comité de Salut Public, quel membre s’occupait des questions militaires et fut surnommé « l’organisateur de la victoire » ?
Robespierre, Saint-Just ou Carnot ?

26.  Quel était le métier de Robespierre ?
Avocat, négociant ou vicaire ?

27. Les citoyens se réunissaient dans des clubs pour y discuter des affaires publiques et politiques. A quel club Robespierre était-il inscrit ?
Au club des Cordeliers, des Feuillants ou des Jacobins ? 

28. Pouvez-vous compléter cette formule de l’article premier de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (26 août 1789) ?
« Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits »

29. Septembre 1792 : l’ennemi marche sur la capitale. Qui s’écrit à la tribune de l’Assemblée « il nous faut de l’audace, toujours de l’audace, encore de l’audace, et la France est sauvée ! »
Saint-Just, Danton ou Robespierre ?

30. Qui est l’auteure des Droits de la Femme et de la Citoyenne ?
Olympe de Gouges, Manon Roland ou Théroigne de Méricourt ?

31. 1792 : Rouget de Lisle écrit les premières strophes de la Marseillaise. Dans quelle ville ?
Paris, Strasbourg ou Marseille ?

32. Il a écrit « il pleut , il pleut bergère », mais aussi le calendrier révolutionnaire. De qui s’agit-il ?
Rouget de Lisle, André Chénier ou Fabre d’Eglantine ?

33. La Convention l’abolit le 4 février 1794, Napoléon 1er le rétablit en 1802, et la loi Schoelcher l’abolit définitivement en 1848. De quoi s’agit-il ?
Le supplice, le duel ou l’esclavage ?

34. Le 10 thermidor de l’An II, Robespierre est entouré de 21 de ses amis dont Saint-Just, son frère Augustin, Dumas président du Tribunal Révolutionnaire, Hanriot commandant de la Garde Nationale, ou son ami Couthon. Où se rendent-ils ?
Sans procès on les mène à leur exécution. C’est le 28 juillet 1794. 93 autres Montagnards seront exécutés les jours suivants.

35. L’un de ces députés ne représente pas le Pas-de-Calais à la Convention Nationale  :
Lazare Carnot (Arras), Maximilien Robespierre (est élu à Arras mais choisit de représenter Paris qui l’a également élu), Pierre Daunou (Boulogne sur mer)

36. Le calendrier révolutionnaire entre en vigueur le 15 vendémiaire an II (6 octobre 1793), mais débute le 1er vendémiaire an I (22 septembre 1792), jour de proclamation de la République. A quels évènements renvoient les dates ci-dessous ?
Le 2 pluviose de l’An I : mort de Louis XVI (21 janvier 1793)
Le 25 messidor de l’An I : assassinat de Marat (13 juillet 1793)
Le 16 pluviose de l’An II : la Convention abolit l’esclavage (4 février 1794)
Le 10 thermidor de l’An II : mort de Robespierre et de ses amis (28 juillet 1794)

37. La fête nationale (14 juillet) célèbre quel évènement de la période révolutionnaire ?

  • La prise de la Bastille (14 juillet 1789),
  • la Fête de la Fédération
  • ou l’avènement de la République (22 septembre 1792) ?
    La fête de la Fédération fut célébrée le 14 juillet 1790, en souvenir de la prise de la Bastille. Le roi y prêta serment à la Nation. C’est cet évènement et non la prise de la Bastille, que depuis 1880 nous fêtons le 14 juillet de chaque année.

38. Trois victoires françaises importantes ont marqué la guerre contre les coalisés européens. Quelles sont-elles ?
Le 20 septembre 1792 : Valmy contre les Prussiens
Le 6 novembre 1792 : Jemmapes contre les Autrichiens
Le 26 juin 1794 : Fleurus contre les coalisés européens