menu

Accueil > De la part de nos adhérents > « Danton » de Serge BIANCHI

Version imprimable de cet article Version imprimable

« Danton » de Serge BIANCHI, une talentueuse et importante « biographie raisonnée ».

par Bruno DECRIEM, vice-président de l’A.R.B.R.

jeudi 11 novembre 2021

« Un grand livre, assurément, dont je conseille la lecture à tous les amateurs de la Révolution française ! »..

Pourquoi un nouvel ouvrage sur Danton ? Parce que, comme l’écrit l’auteur, adaptant une célèbre interrogation de Marc Bloch : « Dantonistes, anti-dantonistes : dites-nous simplement quel fut Danton. »)

Serge Bianchi, professeur émérite à l’université de Rennes, participe régulièrement et activement aux colloques et congrès organisés par l’ARBR. Nous avions déjà apprécié sa biographie de Marat parue en 2017.

Ce « Danton » publié chez « ellipses » s’insère dans la collection « Biographies et mythes historiques », et justement, l’objectif de l’auteur est non seulement d’établir une biographie la plus précise possible de Danton, en la dépassionnant, mais aussi en une seconde et importante partie, de traiter de la postérité mémorielle du révolutionnaire, non seulement autour des nombreux et polémiques conflits historiographiques, mais aussi de l’analyser à travers d’autres arts, comme la littérature et le cinéma.

De nombreuses biographies de Danton existaient déjà, mais elles sont souvent très partisanes. Serge Bianchi a une autre approche : « Au seuil des années 2020, il nous semble que le moment est venu de solder les comptes, de tenter une approche biographique dépassionnée du personnage de Georges Danton. » Puis « Une fois établie la biographie raisonnée de Georges Danton, et exposées les passions qui l’ont un moment encensé, puis dénigré, il sera temps de tenter un bilan le plus impartial possible du personnage, au-delà des mythes qui ont progressivement voilé les réalités. »

Le pari (difficile) est gagné ! La biographie est sereine et équilibrée, factuelle. L’auteur la parsème de discours, de portraits, judicieusement choisis.

La seconde partie est particulièrement originale. La querelle historiographique (Aulard-Mathiez) est parfaitement relatée, et au-delà.

Mais bien d’autres aspects sont étudiés minutieusement : Danton au cinéma, dans la littérature, dans l’enseignement, etc.

On trouvera également des annexes pertinentes, et notamment sept discours du tribun. Une bibliographie étoffée complète utilement l’ouvrage. Après la lecture de l’ouvrage «  La question lancinante : quel fut vraiment Danton » reçoit des réponses.

Un grand livre, assurément, dont je conseille la lecture à tous les amateurs de la Révolution française !

Bruno DECRIEM, vice-président de l’A.R.B.R.