menu

Accueil > Nos outils pédagogiques > Documents pédagogiques généraux > Le congrès des Associations Amies de la Révolution. Comme si vous y étiez ! (...)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le congrès des Associations Amies de la Révolution. Comme si vous y étiez ! La question coloniale.

Arras, le 26 septembre 2021

lundi 14 février 2022

Le congrès des Associations Amies de la Révolution :
Comme si vous y étiez !
La question coloniale.

En septembre 2021, au lycée Robespierre d’Arras, les associations amies de la Révolution ont tenu congrès.
Ce fut l’occasion d’interroger la manière dont est enseignée la Révolution française dans les trois niveaux scolaires primaire, collège et lycée.
Trois tables rondes et trois ateliers ont ainsi eu lieu.

Nous vous relatons ici l’atelier n° 2 qui a été filmé à notre consacré à la question coloniale. Trois vidéos et un diaporama relatent les débats qui s’y sont déroulés en une heure ; les participants regrettant que ces moments soient demeurés trop courts.

I Une introduction de MmeYveline Prouvost. (durée 15 mn)

Mme Yveline PROUVOST est professeur d’histoire du second degré. Elle aussi membre du bureau de l’Association des Professeurs d’Histoire géographie de l’Académie de Lille.

Elle a bien voulu être l’animatrice de cet atelier qu’elle avait préparé avec ses collègues en amont.

Aussi, elle accomplit, dans cette vidéo la prouesse de faire un rapide historique du développement du système colonial français au regard des programmes de 2018 et d’apporter au public les jalons nécessaires pour situer les enjeux de cet enseignement tant au collège qu’au lycée.

Quelle sont les colonies françaises à la veille de la Révolution ? Et l’essentiel de son propos se tourne vers les Caraïbes et l’Amérique du Nord, survolant la question des Indes.

Elle présente également un ensemble de cartes en usage dans les classes ou à disposition des professeurs et le diaporama proposé dans cet article complète parfaitement son exposé.

Pour voir et écouter l’intervention de Mme Prouvost , il suffit de cliquer sur son portrait :

Et pour accéder aux documents pédagogiques c’est ici :

II L’intervention de Bruno Decriem (durée 17 mn)

M. Bruno DECRIEM est professeur d’histoire en lycée professionnel. Il est vice-président de l’ARBR à la création de laquelle il a contribué. Outre ses qualités de pédagogue expérimenté en lycée professionnel, il est l’auteur de nombreux articles publiés dans l’Incorruptible, de deux recueils l’un sur le présentation des actes du Comité de Salut Public et l’autre sur les Actes conjoints du Comité de Salut Public et de celui de Sûreté générale. Il prépare en ce moment une biographie de Augustin Robespierre et une autre sur Billaud-Varennes.

Dans cette vidéo d’une quinzaine de minutes, Bruno Decriem s’attache à expliciter les nouveaux programmes de seconde de lycée professionnel – niveau dans lequel s’enseigne la période de la révolution française et en particulier les colonisations.

Il aborde ainsi les programmes en proposant aux participants et plus largement aux lecteurs de cette vidéo une bibliographie sélective (en conformité avec les recommandations de l’Inspection générale, essentielle pour permettre d’aborder en classe ce sujet avec les élèves. Bien dans son rôle, il a évoqué de manière claire et incontestable la position de Robespierre face à l’esclavage.

Pour voir et écouter l’intervention de M. Decriem , il suffit de cliquer sur son portrait :

Pour un exemple d’exploitation en classe : C’est ici

III L’intervention de Jean-René Genty (durée 20 mn)

Comme il l’annonce lui-même, son intervention peut paraître marginale par rapport au sujet traité.

Cependant, elle présente un intérêt majeur s’il s’agit de traiter de la douloureuse question de la colonisation algérienne et plus largement des pays de Maghreb.

J.R. Genty nous rappelle fort utilement que la campagne d’Égypte de Napoléon ne fut pas qu’une expédition scientifique, mais militaire économique et religieuse et qu’elle eut d’importantes répercussions dans le monde arabo-musulman.

Cela lui permet d’évoquer plus largement comment les élites intellectuelles locales ont analysé les évènements révolutionnaires, leur rapport avec la religion et les « droits de l’homme » surtout au moment de la conquête et lors de la guerre l’indépendance.

Il nous apporte un éclairage inédit que le regard porté sur la Révolution par les colonisés.

Pour voir et écouter l’intervention de M. Genty , il suffit de cliquer sur son portrait :

Et pour accéder à sa conférence complète sur le sujet : C’est ici