Accueil > Nos Productions > Nos brochures > Robespierre Maximilien : adresse à la nation artésienne.

Robespierre Maximilien : adresse à la nation artésienne.

mercredi 4 février 2015

Robespierre Maximilien

Adresse à la nation artésienne.

Participation aux frais : 7.00€ pour la France 9.00€ pour l’UE 11.00€ pour le reste du monde.

Reproduction intégrale de l’original du texte de 1789. Un modèle d’argumentation électorale appuyée sur une parfaite connaissance de l’Artois.

Le début du texte


Nous touchons au moment qui doit décider à jamais de notre liberté ou de notre servitude de notre bonheur ou de notre misère. Cette alternative dépend absolument du caractère et des principes des Représentants à qui nous confierons le soin de régler nos destinées dans l’Assemblée générale de la Nation & du zèle que nous montrerons pour recouvrer les droits sacrés et imprescriptibles dont nous avons été dépouillés.
Cependant, cette affaire intéressante nos a-t-elle beaucoup occupés ?Nous sommes -nous avisés jusques ici de dérober quelques momens à nos affaires domestiques, à nos amusemens, à notre indolence pour méditer sur les choix importans que nous devons faire, ou sur la nature des vœux & des demandes que nous devons porter dans ces Comices solennels, ou la France va se régénérer ou périr sans retour ?
Eh ! Pourquoi balanceroi-je à le lire ? Tandis que les ennemis dangereux que cette province renferme dans son sein, veillent pour assurer la perpétuité de leur empire, nous dormons encore sous le poids des chaînes qui nous sont données. Il est tems d’avertir la Nation Artésienne des pièges funestes dont on l’environne ; il est tems de l’inviter à réfléchir sur les objets qui intéressent le plus essentiellement son bonheur. Nous croyons qu’il n’en est de plus importans pour elle que de rappeler les Etats particuliers de cette Province aux véritables principes de leur constitution & d’adopter les sages mesures pour parvenir à cette réforme salutaire ; & il nous semble que nous remplirons notre devoir d’un bon citoyen, en développant ici toutes les raisons qui démontrent la nécessité de la poursuivre, avec autant d’activité que de persévérance

Maximilien Robespierre