menu

Accueil > La vie associative > Statuts - objectifs - projets > Qui sommes-nous ?

Version imprimable de cet article Version imprimable

Qui sommes-nous ?

vendredi 30 janvier 2015

L’ARBR doit avoir dans ce nouveau contexte un rôle militant à jouer qui n’est plus exactement le même qu’il y a trente ans où il s’agissait de célébrer le bicentenaire.
Sa mission d’éducation populaire historique demeure ; mais elle se doit de rechercher les moyens les plus adaptés à aider les citoyens à sa constituer cette culture historique de la révolution française leur permettant d’exercer leur esprit critique et de se former leur jugement.
Elle dispose pour cela d’un large réseau d’adhérents ou d’amis déterminés et mobilisables sur lesquels elle peut compter.

Association départementale créée en 1987 dans le Pas-de-Calais, pour que Maximilien ROBESPIERRE, le plus illustre des Artésiens, ait sa juste place dans l’histoire notamment à l’occasion du Bicentenaire de la Révolution. D’où le sigle initial de l’association : ARBR (Amis de Robespierre pour le Bicentenaire de la Révolution).

À sa création, dans le cadre du bicentenaire, l’association fut aidée par le Conseil Général du Pas-de-Calais, et par plusieurs municipalités.
De nombreux adhérents sont ensuite venus des quatre coins de la France et de plusieurs pays étrangers la rejoindre. Elle a désormais vocation nationale et internationale.

Depuis, les Amis de Robespierre mènent de multiples activités : expositions, conférences, création d’une bibliothèque, productions audiovisuelles, recherches historiques, colloques, publications d’ouvrages...

L’intérêt persistant manifesté pour l’histoire de la Révolution et pour les idées et principes que Robespierre y a défendus, ont conduit l’Association à ne pas s’arrêter en chemin et à poursuivre son action bien au-delà du Bicentenaire.

Un bulletin trimestriel, L’Incorruptible assure la liaison entre les amis dispersés et publie des textes de Robespierre, des recherches diverses le concernant ou ayant trait à la Révolution et à l’Empire. Le bulletin donne des échos des activités de l’Association.
Ce site ainsi qu’une page Facebook complètent cette action de communication.

Orientations et projets.

Objectifs.

  1. L’ARBR poursuit les objectifs qu’elle s’est fixés lors de sa création en 1987 :
    « ...Faire mieux connaître ROBESPIERRE, le rôle déterminant qu’il a joué dans le grand mouvement émancipateur qu’a été la Révolution française et la part prépondérante qu’il a prise pour sauver la patrie en danger. Elle considère que le combat qu’il a mené pour une véritable démocratie, pour une réelle égalité entre les hommes, ainsi que les exemples qu’il a donnés de tolérance et d’intégrité dans l’action politique sont toujours d’actualité ».
  • L’ARBR poursuivra ses recherches concernant l’histoire du département sous la Révolution et l’Empire et la fera connaître par des publications, conférences publiques, expositions...
  • L’ARBR poursuivra sa participation à la mise en valeur du patrimoine artésien en priorité la création d’un « Musée Robespierre » dans la ville natale de l’Incorruptible. Une pétition en cours a déjà recueilli plus de 5 000 signatures.
  • L’ARBR, par son bulletin, ses publications et son site Web, a le souci :

Projets de travail pour 2021-2022

  1. - Faire connaître les idéaux révolutionnaires et plus particulièrement ceux de Robespierre dans le contexte d’aujourd’hui au regard des problématiques historiques et politiques en débat. On doit avant tout parler « Histoire » au regard du présent dans nos diverses réunions. Cela signifie.
    1. - Effectuer un travail de réflexion collectif pour cibler les plus significatifs de ces idéaux et en retenir en fonction des problématiques actuelles, deux ou trois axes de travail – par exemple, les femmes en révolution, l’esclavage, la constitution de 93, la représentation électorale, la démocratie, la république – dans le but de fournir aux citoyens, à notre public les éléments d’histoire permettant d’éclairer le présent.
    2. - Positionner l’action de Robespierre vis-à vis de ceux-là, mais aussi celle des autres révolutionnaires : la révolution, moment intense de débats et de confrontations et de réalisations.
    3. - Travailler ainsi sur la question de l’enseignement de la Révolution française, préparer l’accueil du Congrès des Associations amies de la Révolution. Cela lors des réunions de comité, élargies autant que de besoin.

Les moyens

  1. - Ouvrir l’association et ses publications à la diversité des approches des adhérents ou amis, sans préjugés ni a priori d’aucune sorte. Travailler ainsi à enrichir l’association, à la rajeunir, et à exploiter la capacité militante qu’elle représente. L’ARBR dispose d’un large potentiel de militants dans toute France et à l’étranger. Le Comité directeur devra s’attacher à faciliter leur mobilisation y compris par l’encouragement à développer des comités locaux.
    Aussi pour les deux ans à venir :
    1. Repenser le rôle du bulletin, sa destination, son mode de confection et de composition en cherchant à s’attacher de nouvelles compétences réunies dans un comité de lecture et rédaction, émanation du comité directeur, rendant compte devant lui de ses initiatives et de ses projets. Ce comité devra avoir un rôle d’impulsion pour alimenter les rubriques indispensables et stables avec le souci de développer un travail collectif et de répartition des tâches. Nous avons devoir de mobiliser les compétences nécessaires et ainsi préparer l’avenir.
    2. Coordonner les publications du site, celles de Facebook et les contenus du bulletin. Encourager la publication de travaux.
    3.  Animer l’ARBR en fixant annuellement son cycle de conférences, en lien avec l’objectif 1. Réfléchir à les faire vivre en ligne pour les intéressés éloignés, réviser nos méthodes de publicité. L’enseignement de la révolution française devra nous occuper au-delà du Congrès des associations amies. Suivre l’évolution du projet d’espace muséographique de la Maison Robespierre.
  2. - S’appuyant sur nos statuts, améliorer le fonctionnement interne de l’ARBR, clarifier et respecter les rôles & les règles de travail collectif définies en commun et qui obligent chacun. Distribuer les responsabilités et les partager.

Le bureau

Les membres du bureau :
Président : Alcide CARTON
Vice-Président : Bruno Decriem Président du CS
Vice-Président : Bernard VANDEPLAS Président du CS
 Secrétaire : Patrice Zhara
Secrétaire-adjoint : Christian De Bosscher Adhésions vie interne
 Trésorier : Olivier DUQUESNOY 
Gestion du site : Alcide Carton, Ingolf Bayer
Rédaction du bulletin : Xavier Carrue, Rémi Vernière, Fanny Lescureux