menu

Accueil > La vie associative > Pour le musée > Communiqué de presse de l’ARBR-Les Amis de Robespierre

Version imprimable de cet article Version imprimable

Communiqué de presse de l’ARBR-Les Amis de Robespierre

À PROPOS DE LA CRÉATION D’UN « MUSÉE ROBESPIERRE » À ARRAS. L’ARBR SOUTIENT L’INITIATIVE DU MAIRE.

mercredi 9 septembre 2020

Pour savoir qui habita dans la maison de Robespierre et le détail du projet :

À PROPOS DE LA CRÉATION D’UN « MUSÉE ROBESPIERRE » À ARRAS.

L’ARBR SOUTIENT L’INITIATIVE DU MAIRE.

Communiqué de presse de l’ARBR-Les Amis deRobespierre

Extérieur de la Maison de Robespierre

Il s’en aura fallu d’un article estival paru dans le Journal Libération du 21 août à propos de Robespierre et de la place à lui accorder dans sa ville natale pour que tout à coup ses détracteurs et même les plus inattendus sortent de leur torpeur.

L’ARBR n’est pas surprise. Elle sait le chemin qu’il reste à parcourir pour en finir avec « deux siècles d’un mensonge d’État » comme l’exprime si bien le sous-titre de l’ouvrage de Jean-Clément Martin « Échos de la Terreur » [1].

Car c’est la raison d’être de notre association que de porter à la connaissance des citoyens l’expérience créatrice de la Révolution, l’inspiration qu’elle fournit à d’autres, et surtout d’afficher avec une patiente détermination que les idéaux de 89 et ceux de 93 demeurent toujours à conquérir. Le risque serait de céder à la tentation de fossiliser les événements révolutionnaires dans le juste-milieu du personnage « controversé » ou dans celle de faire table rase du passé glorieux mais anachronique de nos ancêtres sans-culottes.

Mme Fabbri, en visite à la MdR

C’est pourquoi l’ARBR se réjouit que le Maire d’Arras ait écouté à la fois ses interlocuteurs étrangers et l’ARBR, fière de ses 7000 signatures recueillies à travers le monde pour l’ouverture d’un musée consacré à la révolution française et à Robespierre dans sa ville natale et, de manière emblématique, dans la maison modeste qu’il occupa avec sa sœur Charlotte et son frère Augustin dont l’action mérite, elle aussi, d’être valorisée [2].

Elle se réjouit aussi que la sage mesure que nous avions suggérée [3] , en son temps, à notre édile de confier à un comité scientifique composé d’historiens renommés la déclinaison du projet pédagogique et muséographique, ait été retenue. Elle y voit sa volonté de sortir des polémiques ou des controverses politiciennes autour du personnage et de proposer aux arrageois et aux touristes un véritable lieu de culture historique. Et nous ne doutons pas un instant que ce « musée » accueillera beaucoup de public, et qu’il sera un vrai musée d’histoire.

Notre association qui ne manque pas d’accompagner des groupes qui souhaitent visiter la « Maison des Robespierre » mettra, c’est évident, à disposition des concepteurs l’ensemble des documents iconographiques qu’elle possède et l’ensemble des ouvrages de sa bibliothèque spécialisée à la construction de cet espace.

Ne boudons pas notre plaisir. Arras montre enfin le chemin à d’autres édiles qui demeurent toujours curieusement frileux à donner à Robespierre la reconnaissance républicaine qu’il mérite.

Le 26 août 2020
Alcide Carton président de l’ARBR

Pour voir le reportage de FR3 HautsdeFrance du 25-08-2020 19 h c’est ici

Pour une visite virtuelle, c’est ici

Pour entrer dans la maison c’est ici


[1Les échos de la Terreur. Vérités d’un mensonge d’État. 1794-2001 de Jean-Clément Martin, Belin, 2018, 324 p.